Femme Rousse Réclamant Triolisme

Femme Rousse Réclamant Triolisme
Un couple dans la mi-quarantaine me croisant sur une plage un moment donné. M’adressant la parole et discutant de tout et de rien. Une femme rousse aux cheveux longs et frisés de 5 pieds 5 pouces portant des lunettes avec les yeux verts. Elle était mince avec une petite poitrine portant une culotte courte bleue pâle et un t-shirt blanc. Le monsieur était assez grand en t-shirt et culotte courte aussi avec un ventre imposant. La conversation perdurant sur une heure, ils décidèrent de m’inviter vers un bar du coin en soirée pour faire plus ample connaissance.

Arrivant vers l’endroit à l’heure donnée, m’assoyant à leur table reprenant la discussion de l’après-midi. La chimie bien installée, ils décidèrent d’y aller de sujets un peu plus osés en ma présence la soirée avançant en âge. La dame avait pour fantasme de faire soi un triolisme ou bien seulement de se faire sauter par un inconnu plus jeune son copain nous filmant. Un peu mal à l’aise de cette proposition, leurs demandant d’y penser un moment n’étant pas un être totalement ouvert sur ce genre d’acte sexuel. La soirée tirant à sa fin, voulant attendre jusqu’au lendemain tout en nous échangeant nos adresses e-mail chacun. J’étais âgé de 28 ans, mesurant 5 pieds 6 et pesant 156 livres environ. J’avais les cheveux châtains et les yeux pers avec un corps respirant une forme exceptionnel.

Leurs envoyant un message, acceptant l’offre me préparant à toute éventualités. Ils m’invitèrent chez eux en soirée la semaine suivante. Le monsieur était présent et discret, disparaissant par la suite pour me laisser seul avec la dame de nom inconnu. Buvant un champagne de bonne qualité, je voyais dans ses yeux qu’elle avait hâte de passer à l’acte la pointe de ses seins durcies a travers le tissu. Elle portait une belle robe rouge la rendant ultra sexy et aguichante. Elle m’affirma qu’au premier regard, que je lui avait tout de suite plu rêvassant durant la semaine d’avoir ma jeune queue fébrile dans sa bouche. M’invitant dans sa chambre, me disant que son copain viendrait plus tard la sauter à son tour me suggérant de rester après coup pour soi regarder ou bien seulement écouter si je le voulais.

Elle était âgée de 43 ans, une femme mal baisée partageant sa vie avec un homme atteint de dysfonction érectile. La jalousie était un moyen pour le faire bander dur et aujourd’hui sera le moyen requis pour remédier à la situation. Elle voulait me deshabille elle meme, portant toujours sa robe, baissant mon sous-vetement en dernier pour m appliquer une fellation. Elle y allait clairement pour me faire venir rapidement, venant en saccade dans sa bouche elle continuant ses vas et viens buccaux avalant le tout pour garder mon erection intacte. Enlevant sa robe puis sa petite culotte, sa chatte etait taillee au naturelle. M indiqua de venir lui faire un cunnilingus dans son lit m appliquant a la tache. Sa vulve etait juteuse et goutait bon ses deux cuisses m etreignant la tete avec pression. 10 minutes et quelques gemissements plus tard, venant la penetrer de ma verge. Elle etait chaude comme de la braise et tres vocale durant la penetration repetitive. Etant deja venu une fois, allume comme un jeune taureau en rut. Mon endurance etait devenue plus imposante ma queue entrant sortant dans sa vulve chaude et humide. La prenant en levrette avec fougue, elle y allait de vocalise aigue tout en lui defoncant la chatte avec ardeur. Venant au bout de 10 minutes nos deux corps unis dans la sueur, me proposa d aller prendre une douche tandis que son deuxieme assaillant reviendrait dans les minutes qui suivent.

Toujours sous la douche, le monsieur revenu fourrait deja la dame dans son lit ses deux jambes bien ouvertes les entendant tout pres. Le mur etait tape vivement a chaque coup de reins applique par mon successeur. Sa queue etait inevitablement plus grosse que la mienne, le monsieur mesurant 6 pieds et plus avec une carrure de travailleur de la construction. Il ralait avec beaucoup de bruit, la dame jouissant exprimant des oui hummmmm a repetitions. Allez baise moi, baise moi Ouiiiiiiiiiiiiiiiii Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii. le monsieur donnant ses derniers coups de bites liberant son liquide chaud dans les entrailles de celle-ci.

Sortant de la chambre me croisant pour aller a la salle de bain. Elle voulait absolument continuer mais cette fois ci en presence de son copain nous regardant tout en filmant. Prenant une douche puis sortant me suggerant d aller l attendre dans la chambre des invites. Le couple entrant elle m appliquant une branlette au debut pour venir ensuite me chevaucher. Elle y allait avec hargne tout en me mordant dans le cou me sucurant des mots cochons. Une vrai tigresse en rut pres a assouvir ses plus bas instincts. Le monsieur en sous-vetement posant sa camera sur un bureau tout en nous gardant dans le champs de vision de la lentille. Il fourrait maintenant sa femme par en arriere pendant qu elle me sucait moi le corps allonge dans le lit. Revenant me chevaucher, y allant de ma premiere double penetration a vie le monsieur y allant par la deuxieme porte. Venant au bout de 10 minutes, la vulve et l anus souillee par le liquide de procreation coulant par des deux extremites.

La madame avait l air ravie, me suggerant de devenir son amant a temps plein dans ses moments de solitudes a venir.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir